A Saint-Chef, on est fiers d'avoir un président comme lui !

News
A Saint-Chef, on est fiers d'avoir un président comme lui !

Publié il y a 2 semaines par

Interview du président Jean-Michel Bouvier.

A Saint-Chef, on est fiers d'avoir un président comme lui !

Jean-Michel Bouvier a pris la présidence de la boule rupéenne voila trois ans. La société fêtera ses soixante années en 2019. Elle avait été créée en 1959 par son père, Jo Bouvier.

Alors que nous préparions son interview, une bénévole parmi la centaine participant à l'organisation des Trois Glorieuses signala : "Nous sommes fiers d'avoir un président comme lui !".  Le Maire de Saint-Chef en Dauphiné a dit de lui samedi : "Vous êtes un homme qui sait fédérer". Pourtant, rien ne le prédestinait à devenir président du club. Il nous explique cela en interview.

Troisième Saint-Chef pour Jean-Michel Bouvier comme président de la Boule Rupéenne

Tu as pris la présidence du club en 2016 ?

Dominique Chevallet avait succédé à Jean Mesne à la présidence du club. Il souhaitait passer le relais, tout en restant à la responsabilité des Trois Glorieuses. Après quelques réunions, j'ai pris la décision de prendre la présidence.

 

Qu'est ce qui t'as conduit à prendre cette décision ?

Je n'imaginais pas le club créé par mon père en 1959 sans présidence. Surtout, j'étais entouré d'une équipe de gens compétents. Je leur ai proposé un deal : je prends la présidence à la condition de mettre en place des commissions qui travaillent.

 

Pourquoi ?

Je souhaitais que le club continue sur sa dynamique, en apportant une touche forcément personnelle.

Aussi, avec dix années de pratique bouliste devant moi, je souhaitais pouvoir continuer à jouer aux boules.

 

Cette nouvelle dynamique a t'elle porté ses fruits ?

Pour ma première année de présidence, nous nous sommes qualifiés au France Quadrettes en M3. C'était la première qualification d'une équipe pour le club dans un championnat de France. Nous avions organisé un déplacement avec un car de supporters à l'Arbresle.

 

Cela a t-il continué par la suite ?

Lors de la saison 2017/2018, une de nos deux équipes engagées dans le championnat des AS a atteint les demi-finales au niveau du département de l'Isère. Nous avons également participé à nouveau au championnat de France à Aurillac, en quadrette M3. 

Mon épouse Muriel Thomas s'est aussi qualifiée au France Simple 2018 à Dardilly. Et pour la première fois au club, un joueur a accédé à la seconde division masculine : Stéphane Guillermaz.

 

Une belle dynamique sportive ! Comment se porte le club ?

Sportivement, nous nous entraînons régulièrement tous les jeudi soir, avec 20 à 30 joueurs présents. Nous avons emporté une petite dizaine de concours régionaux. Nous sommes environ 80 licenciés. Parmi eux, Stéphane Mussi, deux fois champion d'Europe et plusieurs fois champion de France.

Les commissions travaillent. Nous organisons quatre concours en plus des Trois Glorieuses. Ils mobilisent des bénévoles différents à chaque organisation. Cela permet d'éviter la saturation des personnes.

 

Le bénévolat, pilier de l'organisation des Trois Glorieuses ?

Certainement, nous pouvons compter sur une centaine de personnes. Des gens se mobilisent au delà du cercle des sociétaires. Je tiens à leur rendre hommage. Un président sans équipe ne peut rien faire. J'ai la chance de pouvoir compter sur des personnes dévouées et efficaces. Nous leur devons la réussite de cet événement.

L'apport de la Municipalité est décisif également. Elle nous met à disposition tout son service technique, avec ses équipes humaines et leurs moyens matériels. Deux nouvelles plateformes ont ainsi été créées, offrant au total 150 jeux sur le site.

 

Comment vois-tu l'avenir pour la Boule Rupéenne ?

Qu'elle continue à rayonner sur les jeux et faire parler de Saint-Chef en Dauphiné avec son organisation des Trois Glorieuses. Nous avons également deux ambitions. La première serait de voir émerger sur la commune une structure couverte. La seconde serait l'organisation dans les années à venir d'un championnat de France Doubles.


toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter